Librairie ancienne Florence Velk

Thèmes proposés : Affiches, Architecture, Arts et métiers, Atlas, Bandes-dessinées, Beaux-arts, Cartonnage, Cuisine, Dessins originaux, Enfantina, Estampes, Gravures, Histoire, Histoire naturelle, Littératures dont éditions originales, Livres illustrés, Manuscrits, Médecine, Militaria, Régionalisme, Sciences, Vieux papiers, Voyages...


jeudi 29 mars 2012

Photographie originale - Coquelin Cadet - Duguy - 1903 - Autographe



Photographie ancienne (1903) de Coquelin Cadet par Duguy

Dimensions : 21,8 x 13,2 cm (avec marges)

Petit mot de la main de l'acteur "à Monsieur Arsène Henry, Ministre de France à Bucarest, souvenir respectueusement amical Coquelin Cadet"

Alexandre Honoré Ernest Coquelin (16 mai 1848 à Boulogne-sur-Mer - 8 février 1909 à Suresnes), dit Coquelin cadet pour le distinguer de son frère Constant, dit Coquelin aîné, est un acteur et un écrivain français.

En 1867, après avoir reçu le premier prix de comédie au Conservatoire, il débute à l'Odéon, puis entre à la Comédie-Française.
En 1875, il en démissionne pour passer au Théâtre des Variétés, où il joue dans divers vaudevilles tels que Un chapeau de paille d'Italie de Labiche.
En 1876, il revient à la Comédie-Française, dont il devient sociétaire en 1879. Il s'y est en particulier illustré dans des rôles de pièces de Molière.
Spécialisé dans le monologue, qu'il découvre en écoutant Charles Cros lire son poème Le Hareng saur, et sur lequel il a écrit deux livres, Le Monologue moderne (1881) et L'Art de dire le monologue (1884), il a porté de nombreux monologues sur la scène, parmi lesquels ceux de Feydeau : Le Potache et Patte en l’air, Les Réformes, Tout à Brown-Séquard, Un Monsieur qui est condamné à mort et Un Monsieur qui n'aime pas les monologues.
En 1908, il doit être interné dans une maison de santé à Suresnes, où il meurt peu de temps après.

Belle photographie et bel état


VENDU

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire